A PREVOIR AVANT LA MANIF…

° Prenez deux documents d’identité (carte d’identité, permis de conduire, carte vitale avec photo, passeport, etc…) et aucun autre document personnel.

° Notez sur votre bras (ou sur un papier dans votre poche) le nom d’un ou deux avocats et le nom et téléphone d’un proche à prévenir en cas d’urgence.

° Laissez à un proche n’allant pas en manif une copie de documents pouvant servir de « garanties de représentation » en cas de demande de détention provisoire après un refus de comparution immédiate GAV (justificatif de domicile, contrat de travail ou promesse d’embauche, fiche de paye, attestation CAF RSA ou chômage, etc).

° Enlevez les boucles d’oreilles, piercing, attachez vos cheveux (ce qui peut s’arracher et vous blesser en cas d’empoignades).

° Prévoyez des chaussures adaptées pour la marche… et pour la course !

° Emportez de l’eau et quelque chose à grignoter.

° Ayez, si possible, un peu d’argent liquide.

° Prévoyez à minima un foulard et du sérum physiologique (gazage) et cachez-les sur vous (attention, en cas de fouille de votre sac, ils vous seront probablement confisqués.)

° Évitez de venir seul pour ne pas vous retrouver isolé (binôme ou trinôme).

° Videz vos poches, pas de canifs, ciseaux, etc… (considérés comme des armes).

° Evitez tout ce qui peut être considéré comme une arme par destination* (bouteilles en verre, outils, …).

*« (…) tout objet susceptible de présenter un danger pour les personnes est assimilé à une arme dès lors qu’il est utilisé pour tuer, blesser ou menacer. » Article 132-75 Code Pénal.

° Sécurisez vos téléphones portables avec un mot de passe (voir flyer « Sécuriser un Smartphone »).

… A SAVOIR PENDANT LA MANIF

° Restez toujours en mouvement.

° Ne vous laissez pas encercler par les flics.

° Si le convoi est dispersé et que vous vous retrouvez seul, rejoignez un groupe.

° Soyez attentifs à ce qu’il se passe autour de vous (entraide avec d’autres manifestants, mouvements des flics, jets de grenades…).

° La première arme des flics, c’est votre peur (sirènes, cris, grenades assourdissantes…) : ne paniquez pas, ne criez pas et ne courez pas sans raison pour ne pas créer de mouvement de panique.

° Ne ramassez jamais les projectiles lancés par les flics, les grenades contiennent du TNT, éloignez-vous de tout projectile lancé.

° Si vous êtes pris dans une nasse : communiquez sur les réseaux, filmez, envoyez des photos, restez solidaires, ne paniquez pas.

° Si vous assistez de l’extérieur à une nasse : communiquez sur les réseaux, filmez, soyez solidaires.

° Si vous vous faites arrêter, criez votre nom et celui de votre avocat aux autres manifestant.es ! Si vous êtes témoin d’une arrestation, demandez le nom de la personne et celui de son avocat.e le plus fort possible et contactez-l’avocat !

EN GARDE A VUE

Gardez le silence ! C’est le plus important et c’est un droit.

Ne vous passez jamais d’avocat, même pour des raisons financières, il y a des solutions (aide juridictionnelle, caisse de solidarité…).

° Indiquez le nom d’un ou deux avocats ou demandez l’avocat de permanence.

° Déclinez uniquement votre identité, et répondez à toute autre question par : « Je souhaite garder le silence ». Pas un mot en présence de la police. Ne leur faites pas confiance, quoi qu’ils disent pour vous faire parler.

° Demandez à voir un médecin, c’est un droit.

° Restez calme, poli, ne faites pas de provocation.

° Ne reconnaissez aucun fait, c’est à la justice d’apporter les preuves de votre culpabilité.

° N’incriminez personne.

° Refusez la comparution immédiate (cela peut vous conduire en détention provisoire si vous ne pouvez pas justifier d’une situation « stable » – voir liste « garanties de représentation tion »- mais en comparution immédiate, pas le temps de préparer sa défense).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here